SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'kHi4aWt08fiRiRhKgMBy7w3bD4pbRrl2YtWZgfPflYWtF43MHvbER4GlZVmHdxz2' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 7 Février 2019
  • ISBN:
    2-36371-284-4
  • Format:
    140x225
  • Page:
    p.
  • Prix:
    23 €
Robert B. sept nuances de gris
François Jonquères

« Nul ne doit jamais plus prononcer son nom, ni connaître son œuvre pourtant magistrale. Il a été cent fois maudit, marqué au fer rouge d’un anathème si puissant qu’il le poursuit encore aujourd’hui, bien au-delà du tombeau.

Robert B. a, en effet, signé des textes ignobles, d’une violence inouïe, proprement inacceptables, personne ne le nie. Ils étaient le reflet d’une époque dure et cruelle, entre rouges et noirs, où les coups et les injures pleuvaient, où l’antisémitisme faisait rage.

Loin d’être un cas isolé, Robert B. est, cependant, l’un des rares à subir encore un châtiment rappelant les malédictions prononcées jadis par les dieux de l’Olympe.

La vie enseigne, pourtant, le pardon et, pour les plus sages, conduit à reconnaître un droit à l’erreur qui, s’il n’efface jamais la faute commise, laisse toujours place à une possible rédemption. La tolérance, pierre angulaire de notre société, est universelle : rien ne peut venir l’entraver ni l’arrêter. N’oublions jamais que, si toutes les formes de haine méritent d’être réprimées avec force, l’homme n’est grand que dans le pardon.

Le 6 février 1945, Robert B. a payé de sa vie ses errements politiques. Maudissez-moi car je lui tends aujourd’hui la main, avec ce roman en sept couleurs et autant de nuances. 

 Et ceux que l’on mène au poteau

Dans le petit matin glacé, 

Au front la pâleur des cachots, 

Au cœur le dernier chant d’Orphée, 

Tu leur tends la main sans un mot, 

Ô mon frère au col dégrafé…

Robert Brasillach,

“Chant pour André Chénier”, 15 novembre 1944 (Poèmes de Fresnes). »

 François J.

Catalan, né à Perpignan à quelques mètres du lieu où naquit Robert Brasillach, François Jonquères est avocat et secrétaire général du prix des Hussards. Il est l’auteur d’un premier roman, La Révolution buissonnière (Pierre-Guillaume de Roux, 2016). 
 

Diffusion CDE/SODIS

La presse en parle
Aucun article