En librairie le 5 Juillet 2018
  • ISBN:
    2-36371-254-7
  • Format:
    155x240
  • Page:
    p.
  • Prix:
    22 €
Maurice de Guérin
Marie-Catherine Huet-Brichard

Il n’a pas même vécu vingt-neuf ans. Sa famille le désirait prêtre, il se rêva poète. Sa soeur Eugénie le couva d’une tendresse exigeante et inquiète. Il crut pouvoir trouver un asile dans la communauté de Félicité de Lamennais à La Chênaie. Il tenta d’entrer dans le journalisme sous l’égide d’Hippolyte de La Morvonnais et de son cercle d’amis catholiques et bretons. Il se fi t dandy et sceptique sous la tutelle de Jules Barbey d’Aurevilly, celui qui le surnomma Somegod, « le quelque dieu ». Le « tyran » de son imagination fut « le mot de vie ». Il écrivit ses ivresses et son mal-être dans son Cahier vert et dans des poèmes d’une étrange beauté.
George Sand lui apporta une renommée posthume.
Qui fut donc Maurice de Guérin (1810-1839), né la même année qu’Alfred de Musset ? Quel homme se cache derrière les textes rares et précieux qui nous sont demeurés : un fils insoumis, un frère impatient, un ami passionné, un amant insatisfait, un mari indifférent,
un poète secret tué moins par la phtisie que par un idéal exigeant ?

Marie-Catherine Huet-Brichard est professeur émérite de littérature française du XIXe siècle à l’Université Toulouse-Jean Jaurès.

Diffusion CDE/SODIS

La presse en parle
Aucun article