SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'gBvpPOBxThsdxjvVzzOgtRTD8jV25Dhb5DqKiS810r4oAq9ZQO69wPCuZonUSvVN' for key 'sid'SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'L2n57lsCE01msaLISUnQkCmhPlomZFVAy9vvlOYPEQ2XRDvAoJhzctHREV3urPUP' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 14 Novembre 2019
  • ISBN:
    2-36371-318-6
  • Format:
    140x225
  • Page:
    414p.
  • Prix:
    25 €
Ma menthe à l'aube mon amante
Marc Alyn et Nohad Salameh

En 1972, le poète et éditeur (collection Poésie/Flammarion) Marc Alyn, en quête d’une nouvelle inspiration, se rend au Liban et aperçoit une jeune femme aux longs cheveux de jais, la poétesse Nohad Salameh. Spontanément il lui tend Infini au-delà, son recueil tout juste paru. « Et ce fut l’instant magnétique. » Cette rencontre va à tout jamais bouleverser la vie de ces deux étrangers. Bouleversement émotionnel tout d’abord qui scelle le divorce de Marc Alyn. Bouleversement géopolitique : trois ans plus tard, la guerre civile du Liban éclate et rend toute communication entre les deux poètes de plus en plus précaire.

Les amants vivent au jour le jour. Nohad Salameh est en danger. Chaque minute gagnée sur un avenir aussi sombre n’est qu’un fragile sursis qui vient de lui être accordé. Les deux amants s’écrivent. C’est la correspondance qu’ils entretiennent dans ces conditions inhumaines qui leur permet de transcender la peur de ne plus jamais se revoir. Tout est dans l’instant. Mais cette histoire se déroule bien loin des facilités électroniques d’aujourd’hui. Marc Alyn et Nohad Salameh s’écrivent de véritables lettres. Hélas, bientôt la liaison est rompue. « Toute correspondance à destination du Liban est interrompue. » indiquent les bureaux de poste. Marc Alyn n’a plus qu’un recours : confier ses lettres aux quelques Libanais susceptibles d’effectuer le périlleux voyage de retour. Enfin ce sera par le Télex qu’il apprendra l’arrivée tant espérée de Noad Salameh à Roissy.

Nohad Salameh est une poétesse libanaise, révélée toute jeune par Georges Schehadé. En 1973, elle dirige le service culturel du journal francophone As-Safa, puis, de 1976 à 1988, celui du quotidien Le Réveil fondé par le Président Amine Gemayel. Elle a reçu le Prix Louise-Labé en 1988 pour L'Autre Écriture, le Grand Prix de Poésie d'automne de la Société des gens de lettres en 2007 et le Prix Paul Verlaine de l'Académie française en 2013 pour "D'Autres annonciations".

Prix Max Jacob à 20 ans, l’âge de Rimbaud, pour « Le Temps des autres », soldat en Algérie, voyageur amoureux en Orient et à Venise, Marc Alyn fut également éditeur : il créa la collection Poésie/Flammarion. Il tint la chronique « poésie » pour Le Figaro littéraire à la demande de François Mauriac. Ami de Lawrence Durrell, Mandiargues, Jean Carrière, Roger Caillois et André de Richaud, il connaît le succès avec Le Piéton de Venise et Monsieur le chat. Goncourt de la poésie pour l’ensemble de l’œuvre. Il a publié Le Temps est un faucon qui plonge aux éditions PG de Roux.

Diffusion CDE/SODIS

 

La presse en parle
Aucun article