SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'xo0HLRGF6ORFayosW2hmNn3kXFxKScDfrtN3bkz7YgDZEShrLoDpCxzp2WZLZtRh' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 23 Janvier 2014
  • ISBN:
    2-36371-080-2
  • Format:
    195 x 125 mm
  • Page:
    96p.
  • Prix:
    15.9 €
Lettre aux Norvégiens
Richard Millet

Sur la littérature et les victimes « On m’a enfin reproché de n’avoir eu pour les victimes de Breivik aucun mot, aucune compassion chrétienne. Je ne suis pourtant pas de ceux que les bourreaux fascinent ; mon horreur de la politique vient, en grande partie, de ce cauchemar qu’est l’Histoire, comme disait Joyce, tout comme du dévoiement de la démocratie athénienne dans le capitalisme mondialisé et les formes nouvelles de « soft » totalitarisme, puis-je dire en un raccourci sans doute excessif mais qui illustre ce qu’éprouvent ceux qui, élevés comme moi dans l’esprit d’ouverture de la culture classique, se trouvent placés devant la négation de celle-ci. La question des victimes m’a toujours hanté et a défini mon opposition à la peine capitale. On me pardonnera de renvoyer encore à mon roman Lauve le pur. J’y évoquais un tueur en série français, Guy Georges, auteur de sept meurtres sur des jeunes femmes dont je donnais les noms, ému de ce que seul le nom du tueur demeure, non celui de ses victimes. J’y évoquais aussi Karla Tucker, exécutée dans une prison du Texas, le 3 février 1998, après avoir lu la Bible. »

Richard Millet revient sur l’affaire qui entraîna sa démission du comité de lecture des éditions Gallimard en septembre 2012.

Diffusion CDE/SODIS.    

La presse en parle
1st Portfolio Thumb
Le Monde des Livres

Richard Millet lourd de colère

1st Portfolio Thumb
Valeurs actuelles

Le chant profond de Richard Millet

1st Portfolio Thumb
La presse de Tunisie

De quoi Millet est-il le nom ?

1st Portfolio Thumb
Le Figaro littéraire

Le plaidoyer de Richard Millet