SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'ZIcMCLEjjbopAQn8gSnd1gzrRDLAZ57OEaq7LVgUWv9nbnlh5zlXGKenePO3LMIf' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 1er Novembre 2018
  • ISBN:
    2-36371-271-4
  • Format:
    123x195
  • Page:
    200p.
  • Prix:
    23 €
Les Jardins suspendus
Jean-Louis Kuffer

Voici un ensemble de chroniques littéraires et d’entretiens portant sur un demi-siècle de littérature.

Ce tableau kaléidoscopique émane d’un lecteur aussi passionné qu’indépendant, attaché à la « palpite » du style non moins qu’à l’émotion, à la musique verbale autant qu’à la quête de sens, aussi attentif au chant du monde – d’où sa prédilection pour l’œuvre d’un Charles-Albert Cingria -,  qu’au poids du monde et au tragique de la condition humaine; de là aussi la fidélité de l’auteur, longtemps proche des éditions L’Âge d’Homme, aux œuvres des écrivains russes ou de l’Europe de l’Est (de son « ami » Tchékhov à Dostoïevski ou Soljenitsyne, en passant par Stanislaw Ignacy Witkiewicz, Ladislas Reymont ou Alexandre Tisma, notamment) et des auteurs conjuguant la densité humaine et l’originalité du style, de Thomas Wolfe à Alice Munro ou Annie Dillard, de Robert Walser à Thomas Bernhard, de William Trevor à Fleur Jaeggy, dans la perspective d’une lecture du monde non académique et volontiers en rupture avec le «buzz» médiatique. 

Panorama très varié des littératures contemporaines – avec quelques incursions dans le passé, d’Amiel à Joubert-, le présent ouvrage est en outre émaillé d’entretiens avec des auteurs contemporains de toute sorte.

De Lucien Rebatet le «maudit» à Patricia Highsmith en sa cassine tessinoise, de Doris Lessing à Gore Vidal ou William Styron, en passant par Milan Kundera, Dominique de Roux, Albert Cossery ou Georges Haldas, Yves Bonnefoy ou Nicolas Bouvier, entre autres, ces rencontres ont double valeur de portraits et de compléments à la présentation des œuvres.  

 Si le noyau de ce livre est d’ordre poétique, comme l’indique son titre, c’est surtout par son ton personnel et par sa pratique du contrepoint - avec ses multiples variations sur des thèmes liés à la lecture, à l’écriture ou à la vie du livre -, qu’il se distingue d’une ordinaire compilation d’articles.

 Le projet des Jardins suspendus s’inscrit enfin dans une défense et illustration de la littérature, en opposition vive à tout ce qui réduit le livre à un banal objet de consommation.       

Jean-Louis Kuffer, critique littéraire romand et auteur d’une vingtaine de livres, dont Par les temps qui courent (Bernard Campiche, 1995, Prix Edouard Rod, 1996) ou L’Ambassade du Papillon : carnets 1993-1999 (Bernard Campiche, 2000, Prix Bibliomedia Suisse, 2001).

Diffusion CDE/SODIS

La presse en parle
Aucun article