SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'R7d7bfB12WV1nHvyF1lmZuiQaQRkoad57h39mv1fhM6vjrTPi417paOpQwA4wD0u' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 17 Mai 2013
  • ISBN:
    2-36371-0604
  • Format:
    125 x 195 mm
  • Page:
    184p.
  • Prix:
    21 €
Le Quai des sourds
Frédéric Ayangma

« Mais qui d’autre aurait accepté de croiser jusqu’à ce quai  qui n’avait de ville que le nom, jusqu’à cette ville au quai tordu et désert, couvert de mouettes criardes et désargentées parce que sans sillage à cisailler ? Pour cela il y avait grande nécessité à confiner au pirate, au trafiquant, au voyageur de minables escales, allant de désespérances en déchéances marines, et avoir abandonné ses scrupules aux grands fonds, craché sa dernière pièce, son ultime geste d’amour. Il fallait avoir rampé, jeunes mousses, encore enfants, sous le viol des fouets et des bottes, crié les dents dans les cirés sous l’odieuse indifférence des bannettes et des marins. Il fallait être extrait de sa propre vie pour deviner avant de le savoir qu’à l’évidence ce n’était pas en ce lieu le plus reculé de la plus arriérée des régions que l’on pourrait refaire les pleins. Trouver un bassin de radoub, des peintres, des mécaniciens et suffisamment de femmes pour rassasier un équipage abruti par les grands calmes qui jonchaient la mer d’algues immenses, ou harassé par cette même mer quand la tempête se conjuguait aux temps de violence et de sauve-qui-peut-le-plus-vite. »

À l’embouchure du rêve et de l’aventure maritime, dérivent trois ombres. Un vieux cargo, une ville portuaire plongée dans la torpeur  de temps surannés à l’excès et le fantôme omniprésent, océanique, d’une femme. Jamila.

Directeur de Guyane 1ère, Frédéric Ayangma est familier des ambiances sud-américaines, dont est imprégné ce premier roman.

Diffusion CDE/SODIS.

La presse en parle
Aucun article