SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'HsrF75A0kn2CvPnyNbt3avFz8MqLBzE9RVEPR5G2iyuEeI3RJnKJIg8HTpilONlw' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 6 Novembre 2014
  • ISBN:
    2-36371-101-4
  • Format:
    150x225
  • Page:
    p.
  • Prix:
    25.9 €
La Bataille de Wagram
Gilles Lapouge

GRAND PRIX DE LITTERATURE PAUL MORAND 2014

«L’attente dura près de deux mois. La guerre ne bougeait pas, elle faisait la morte et Vienne se lassait du jeu des ragots puisque la réalité n’en faisait qu’à sa tête et ne tenait aucun compte des calculs de la raison. A la fin du mois de juin, cependant, les stratèges de la capitale eurent une rumeur magnifique à se mettre sous la dent : Napoléon avait convié à dîner, à Schoenbrunn, le 30 juin, trois chefs considérables , le prince Eugène (le fils de Joséphine), Bernadotte et Davout. Les salons de Vienne pétillèrent mais, dès le lendemain matin, un huissier autrichien de Schoenbrunn apprit par une indiscrétion de l’officier de bouche que l’empereur avait consulté ses trois hôtes sur les mérites de Racine et de Corneille…»

Vienne, 1797. Otto Apfelgrun, jeune étudiant en botanique brillant et désinvolte, se retrouve en prison pour une mauvaise blague. Pour en sortir, il accepte de s’enrôler comme lieutenant dans le régiment autrichien des cuirassiers blancs appartenant à la duchesse Clémence, épouse du prince Ernst de Saxe-Salza qui possède, lui, un régiment de hussards saxons. Clémence et Otto tombent amoureux. Très vite, ils sont emportés par le tumulte des guerres napoléoniennes. En 1809, le prince Ernst jaloux fait transférer le jeune lieutenant dans son propre régiment qui, par le jeu des alliances, est désormais intégré à la Grande Armée – c’est une réalité historique. À Wagram, Otto devra donc combattre ses anciens camarades cuirassiers… L’Histoire est là mais comme à titre poétique, pour témoigner des turbulences des époques et des lieux, des êtres et des événement s qui ne sont jamais tout à fait ce qu’ils paraissent.

Comme Otto et ses compagnons sont envoyés en poste dans les Confins militaires, le lecteur est aux confins du roman historique – là où il n’est plus ce qu’il paraît et où la prose elle-même confine à la poésie.

Un récit éblouissant et tumultueux, drôle aussi, tout en péripéties et passion d’amour ourdi par un écrivain fou de littérature ayant à honneur de saluer Stendhal, Giono, Dickens, le prince de Ligne, Tolstoï…  

Réédition d’un grand roman épuisé, avec une préface de Christophe Mercier.  

Gilles Lapouge, écrivain voyageur et journaliste, a publié, entre autres ouvrages marquants, Dictionnaire amoureux du Brésil (Plon), L’Âne et l’Abeille (Albin Michel ; prix de l’essai France Télévision 2014) et, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux, Un soldat en déroute (2012) et Équinoxiales (2012). En 2014, Gilles Lapouge a été récompensé par le Grand prix de Littérature Paul Morand, décerné par l’Académie française « pour l’ensemble de son œuvre ». 

DIffusion CDE/SODIS.






 

La presse en parle
Aucun article