SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'M67JC4uTCSa9zXlP8H19JyT3g3Y9LcFo9CYCxilZ1mZrab68IY7imRctL1sn3YB3' for key 'sid'SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'V1QWOSacjLsnqDm2yjNkYPdqd2iWOrvAibnXUnZ3YihfLt7aDLksqoIugQhU8Clg' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 16 Juin 2016
  • ISBN:
    2-36371-160-1
  • Format:
    140x225
  • Page:
    208p.
  • Prix:
    20.9 €
Armel Guerne l'Annonciateur
Moncelon Lebrun

« Depuis le petit coeur impatient de mon enfance jusqu’à ce vieux coeur meurtri, pantelant, essouffl é, mais toujours plus avide de lumière, je n’ai pas eu d’autre ambition que celle d’être accueilli et reçu comme un poète, de pouvoir me compter un jour au nombre saint de ces divins voyous de l’amour. Je n’ai jamais rien voulu d’autre [...] » (Armel Guerne).
Être poète : dès l’adolescence Armel Guerne (1911-1980) eut conscience de cette vocation et il consacra sa vie entière à l’accomplir. Au prix de grands sacrifices parfois, jusqu’à renoncer un temps à l’écriture quand, face à l’Occupant, il entra en résistance. Mais sans jamais faiblir : il était guidé par une foi ardente, au feu de laquelle s’est forgée une exceptionnelle sensibilité. Qui le mit en fraternité avec la quête mystique de Nerval, la pensée du grand Paracelse, et le dota d’une aptitude singulière à percevoir l’essentialité des mots sous la diversité des langues. Grâce à cette intelligence des profondeurs, il sut mieux que quiconque faire entendre en français la voix des Romantiques allemands – entre eux tous, Novalis et Hölderlin –, celle de Melville dont le formidable Moby Dick délivre un message secret… de tant d’autres encore qui sans lui auraient été tenus à de ternes atours francophones.
Armel Guerne, salué par André Breton, ami de Bernanos, de Cioran, de Mounir Hafez… fut, ainsi, le poète par excellence, celui dont les mots font vibrer la transcendance et raniment en nous l’éclat d’un Âge d’Or perdu.


Charles Le Brun et Jean Moncelon, « l’un et l’autre à l’affût de l’Unique sous la pluralité des noms dont on le pare », devaient se croiser. La rencontre se fit « sous l’égide d’Armel Guerne ». Il était donc naturel qu’ils unissent leurs voix pour nous rendre toute la mesure d’une personnalité et d’une oeuvre hors du commun.

Charles Le Brun, écrivain et historien, est un spécialiste de Paracelse dont il a traduit plusieurs traités. Il a également publié des ouvrages consacrés à la tradition ésotérique.
Jean Moncelon, docteur d’État en lettres et sciences humaines, anime en ligne le projet « Réception de Novalis en France ». Pour les éditions Arfuyen, il se consacre à la traduction du corpus inédit des oeuvres de Rulman Merswin et de l’Ami de Dieu de l’Oberland.

Diffusion CDE/SODIS

La presse en parle
Aucun article