SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'omc3gVirWqFsYkndbFrmntBIvTSqrloGyqzFbIXYYtgMDuQF08RdriLM2t3kFhQ4' for key 'sid'SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'FjlvMo59pV7dgWzvjHkwK3W0lF2XIbKdlWyXbuXqfVumHTIRqSd1MZSYvKL3Mm7Y' for key 'sid' Éditions Pierre-Guillaume de Roux | Livres
En librairie le 29 Juin 2017
  • ISBN:
    2-36371-202-8
  • Format:
    123x195
  • Page:
    p.
  • Prix:
    23 €
Années
Jean-Pierre Millecam

Jean-Pierre Millecam enseigne la littérature à Tlemcen  (Algérie) en 1952. Issu d’une famille de Pieds-Noirs, il cultive néanmoins un lien fraternel avec ses élèves algériens. Y compris quand la guerre d’indépendance éclate en 1954 et que la majorité d’entre eux regagnent le maquis dont le FLN. Millecam, suspect à cause de ses amitiés, est agressé à Lamoricière, en 1956, et subit une trépanation de la tempe droite. Bientôt expulsé, il parvient, à trouver refuge au Maroc dans la famille d’Abdelmajid Meziane, futur ministre algérien de la Culture. Albert  Camus , Pied-Noir comme lui , favorise la publication de ses premiers textes chez Gallimard (Hector et le Monstre, 1951).

Après Années Camus, première partie de ses mémoires publiée en 2013 où il évoquait ses amis Cocteau, Jean  Daniel, Jules Roy ou Maurice Nadeau et rendait hommage à Faulkner, son inspirateur principal, voici Années roses pour l’hiver :

L’auteur se remet de son agression aux côtés d’une épouse attentionnée et bienveillante et cherche à refouler la vision de son assassin, retrouvé supplicié sous un  figuier, la langue arrachée.

 Une amitié décisive va surgir dans sa vie en la personne de Zohair, jeune lycéen d’une vingtaine d’années.

L’adolescent, débrouillard, enjoué, multiplie les aventures pas toujours très recommandables et s’ouvre, au contact de celui qu’il considère comme son maître absolu, à la philosophie de Platon, et aux grandes œuvres du cinéma.

Un beau jour, l’auteur et son élève échangent leurs vêtements et par ce geste symbolique, croient échanger leur destin.

Trente ans plus tard, Zohair vit en Europe centrale. Ses beaux rêves ont échoué, il croupit dans une misère noire, toutes ses dents ont été brisées par des mafieux à qui il devait une forte somme.

 Mais le   Petit Archer  comme l’appelle affectueusement l’auteur lui est resté fidèle et lui téléphone régulièrement,

Pour célébrer encore et toujours ces années-là qui furent alors « des roses pour l’hiver ».

DIFFUSION CDE/SODIS.

 

La presse en parle
Aucun article