Parutions


  1. A L'OFFICIER DES ÎLES

    A
    En librairie le 17 Avril 2014
    ISBN 2-36371-0888
    Format 195 x 125
    Pages 240p.
    Prix 21.9 €
    Découvrir

    A l'officier des îles

    Biographie de François Broche

    Officier de l’ancienne armée coloniale, le capitaine Félix Broche est désigné pour prendre le commandement des forces françaises d’Océanie à Tahiti à la veille de la guerre de 1939. Rallié à de Gaulle dès septembre 1940, il est nommé commandant supérieur des troupes du Pacifique à Nouméa. Après avoir levé l’effectif d’un bataillon de volontaires tahitiens et néo-calédoniens (le légendaire « Bataillon des guitaristes »), il s’embarque pour le Moyen-Orient. Il est tué à la fin du siège de Bir Hakeim, le 9 juin 1942. Il sera fait Compagnon de la Libération un an plus tard.  François Broche, historien de la France Libre et de l’armée française sous l’Occupation, est parti à la recherche d’un père qu’il n’a pas connu et qui ne l’a jamais vu. . Il a dépouillé les archives militaires, enquêté partout où il pouvait découvrir une trace, un signe. A Tahiti et à Nouméa, il a interrogé les anciens soldats de celui qu’ils appelaient le « Metua » (le « Père »), ses amis et sa compagne tahitienne, dont il rapporte les confidences intimes. A Bir Hakeim, il a retrouvé l’endroit où son père a été foudroyé par un éclat d’obus allemand. Diffusion : CDE/SODIS


  2. BENJAMIN DISRAELI

    Benjamin
    En librairie le 17 Avril 2014
    ISBN 2-36371-0819
    Format 195 x 125
    Pages 291p.
    Prix 28.5 €
    Découvrir

    Benjamin Disraeli

    Biographie de James Mc Cearney

     Benjamin Disraeli (1804-1881), deux fois Premier ministre du Royaume-Uni, ne fit pas seulement figure de grand rassembleur de la nation anglaise en ouvrant les portes du conservatisme, longtemps chasse gardée des vieilles familles, à un électorat toujours plus large grâce au célèbre Reform Act de 1867. Né Juif, sans fortune personnelle ni propriété terrienne, il s’était également bien gardé de décrocher un diplôme dans les incontournables public schools où se recrutaient les futurs membres du Parlement. Ses frasques de jeunesse, entachées de byronisme caractérisé, devaient le poursuivre pendant de longues années d’un parfum de scandale. Il embrassa par trois fois les graves fonctions de l’Échiquier (Finances publiques) alors que la prison pour dettes, fruit d’une imprévoyance toute dickensienne, le guettait dans l’ombre. Les démonstrations de mauvaise foi qu’il prononça à la Chambre des Communes atteignirent parfois au sublime. Renverseur farouche de majorités, il reprenait volontiers à des adversaires aussi affirmés que Peel ou Gladstone leurs propres idées. Ses disputes avec la reine Victoria, dont il contribua à rétablir le prestige, rappelaient ses propres empoignades conjugales. Il en remontra à Bismarck, lors de la crise des Balkans qui devait se résoudre par le Congrès de Berlin de juin 1878, sans savoir que l’armée britannique n’avait pas les moyens d’une réponse militaire. Bref, son culot légendaire eut pour effet de transmettre à la nation toute entière une envie de gagner que rien ne devait plus décourager…. Diffusion CDE/SODIS.


  3. LE CAS PERENFELD

    Le
    En librairie le 13 Mars 2014
    ISBN 2-36371-0857
    Format 140 x 225 mm
    Pages 352p.
    Prix 24.9 €
    Découvrir

    Le cas Perenfeld

    Nouvelles de Fabrice Pataut

    « Lorsque vous arriverez à Kipling, dit Fairbanks avec douceur, vous éteindrez vos lumières.

    – Après la route de Cork ?

    – Vous aurez déjà coupé le moteur.

    – On risque pas de nous entendre ?

    – Je veux être seul avec elle dans le noir, vous comprenez, et que la voiture passe sous sa fenêtre sans bruit comme un fantôme quand elle viendra me rejoindre à côté du rideau pour vérifier ce qu’elle aura cru voir... Ce qu’elle veut voir depuis des années. »

    Il y a comme un art de la cérémonie dans ces récits précis, aux mises en scène tirées au cordeau, terriblement ordonnées mais sur lesquelles plane un mystère insondable.

    « Le monde de Pataut est un monde de prodiges. »

    Alberto Manguel


  4. AMSTERDAM - QUARTIER SUD

    Amsterdam
    En librairie le 20 Mars 2014
    ISBN 2-36371-0864
    Format 140 x 225 mm
    Pages 390p.
    Prix 24.9 €
    Découvrir

    Amsterdam - Quartier Sud

    Roman de Paul Gellings

    De retour à Amsterdam, trente ans après l’avoir quitté en 1964, à la veille de ses onze ans, le narrateur, devenu illustrateur, est capable d’en dessiner, les yeux fermés, chaque rue, chaque façade, place ou promenade...  Un voyage dans la mémoire et dans l’espace qui le ramène presque toujours à l’angle de la Volkerakstraat, dans le quartier Sud, sous les fenêtres de l’appartement désormais désert où habitait son ami Leonard Grünewald et toute sa famille. Le souvenir atroce des coups et des humiliations subies à l’école par les deux garçons se double de l’énigme tenace qui entoure le passé des Grünewald. Le père, lui-même rescapé des camps de concentration,  a-t-il réellement trahi la famille d’Anne Frank qui se cachait dans un immeuble voisin ? La mère, tondue à la Libération, s’est-elle alors adonnée à la prostitution avec des officiers allemands ? Ce sera bientôt le tour du narrateur d’éprouver le tourment de la culpabilité, quand il apprendra la nouvelle terrible de la mort de Leonard dans des circonstances peu claires...

    Ce portrait graphique et saisissant d’Amsterdam, retraversé depuis les années cinquante  jusqu’à l’ère contemporaine, fixe sur l’enfance d’après-guerre les stigmates de l’Histoire tout en revisitant le thème éternel de L’Ami retrouvé de Fred Ulhman. Diffusion CDE/SODIS.


  5. APRÈS LA CHUTE

    Après
    En librairie le 6 Février 2014
    ISBN 2-36371-078-9
    Format 140 x 225 mm
    Pages 301p.
    Prix 22.5 €
    Découvrir

    Après la chute

    Roman de Olivier Rey

    « Eh bien quoi, le Moyen Âge ? C’était une époque concrète. Pour manger on ne réchauffait pas de barquettes aux micro-ondes, pour faire la guerre on n’envoyait pas de missile téléguidé. Les choses avaient l’apparence de ce qu’elles étaient. Prends une épée, ou une masse d’armes : pas besoin de réfléchir pour saisir le danger ! Alors que les mines actuelles, avant que ça explose on pourrait aussi bien les prendre pour des roues de brouette, ou des essoreuses à salade. Un homme qui passait sur son cheval pouvait être érotique. Aujourd’hui, un homme qui passe dans son monospace n’a rien d’érotique. Les voitures, les bureaux, les ordinateurs, les immeubles et les pavillons, les voyages en avion, les vacances-club : rien de tout cela n’est érotique. Divorce radical entre la vie moderne et l’érotisme. En toute logique les relations sexuelles auraient dû disparaître, et les vieux interdits ont été liquidés parce qu’au point où nous en sommes, ce serait imposer un régime amaigrissant à une anorexique. »

     Olivier Rey nous entraîne au cœur d’une allégorie de l’égarement, aussi glaçante que savoureuse, qui s’étend entre l’infiniment petit d’une société hyperquantifiée et les aspirations sans limites d’une jeune femme en quête de réalité et de salut.Diffusion CDE/SODIS.